MEDIUM SPIRITE ----plusieurs générations de médiums-Télépathe avec l'au de là - l'écriture automatique avec l'un de mes Ancêtres -J'aide surtout les AMES a vivre leur départ - d'ou le fait de ce forum sur la vie, la mort et après la mort
 
AccueilCalendrierFAQRechercherGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 CE QUE J'AI TROUVE POUR LES HUILES ESSENTIELLES et LES PLANTES

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Etoile du Levant
Admin
avatar

Messages : 23
Date d'inscription : 18/01/2010
Age : 69

MessageSujet: CE QUE J'AI TROUVE POUR LES HUILES ESSENTIELLES et LES PLANTES   Lun 18 Jan - 19:58

Qu'est-ce la phytothérapie ?

Tout simplement, le traitement des maladies par les plantes.

Des plantes pour me guérir, comment ?

Mére nature dans sa grande générosité propose une palette riche, pour nous nourrir et nous guérir

La meilleure utilisation d'une plante serait celle qui en préserverait toute les propriétés tout en permettant l'extraction et l'assimilation des principes actifs.

A l'état frais, feuilles et jeunes pousses peuvent s'adjoindre aux salades et plats de crudités.

Ensuite reste l'infusion, la décoction ou la macération. Avec l'infusion et la décoction, la plupart des principes sont convenablement dissous, mais certains sont détruits. La macération à froid préserve ces principes mais n'en permets pas l'extraction intégrale. La macération dans l'alcool, plus que la chaleur encore, détruit les éléments vivants.

Certains phytothérapeutes proposent des poudres de plantes séchées. Mais là encore, il y a déperdition d'une certaine forme d'énergie à la dessication et à la mouture.

En fait la meilleure utilisation dépend des plantes elle-même, c'est selon... et cela sera précisé dans chaque cas.

La même dose convient en général pour les plantes fraîches ou séches. Les plantes fraîches sont plus volumineuses mais leur principes sont plus actifs

Posologie des tisanes


Adulte dès 20 ans :
- 1 cc pour une tasse de 2 dl
- 15 à 30 g pour 1 litre

il est parfois nécessaire de réduire les doses selon la sensibilité.

En principe, il est préférable de ne pas sucrer les tisanes car Le sucre étant fermentescible peut provoquer ballonnements et autres troubles digestifs. Préférez la Stevia (plante qui sucre naturellement), ou ajoutez une petite quantité d'Aspérule odorante qui rendra votre tisane plus agréable à boire) ou du miel (celui d'accacia est un régulateur intestinal) car il est vrai, que toutes les plantes ne sont pas si douces au palet...

Pour les ENFANTS, préparer en concervant les mêmes préparations que pour les adultes, puis couper à l'eau

5 ans : 3/4 d'eau et 1/4 de tisanne
10 ans : Couper à moitié

Posologie des teintures mère en général :
3 X 30 gouttes par jour en général
Ou par mesure de facilité 2 X 40 gouttes par jour
Ou 2 à 5 X par jour 20 gouttes

Les divers modes de préparation

En principe, on fait bouillir les racines, on donne un bouillon pour la plante entière et les semences, on infuse les feuilles et fleurs.

Eviter de sucrer les tisanes, lui préférer le miel ou la stevia qui est une plante qui sucre naturellement

On choisit selon les différents cas de préparation selon :
Infusion : fait boire bcp
Teinture mère : cas aïgu
Spagyrie : cas aïgu

Récipients à utiliser : en verre, en porcelaine ou une casserole émaillée, mais jamais de métal nu.

Tisane : (10 % de principes actifs) infusion, verser de l'eau chaude sur 1 cuillére à café par tasse de fleurs, feuilles et herbe (tiges) de la plante choisie, et laisser infuser 5 à 7 minutes. Dans un idéal toujours couvrir votre infusion, sinon les principes actifs volatils s'évaporent.

Bouillon : mettre les fruits séchés un minute dans l'eau bouillante pour les ramollir et laissez infuser 5 à 7 minutes

Décoction : cuire de 2 à 15 minutes les parties charnues (tiges ou racines) dans de l'eau chaude pour les ramollir et en extraire les principes actifs.

Macération : solution obtenue en traitant pendant un temps plus ou moins long, une plante par de l'eau froide, du vin, de l'alcool, de l'huile, pour en obtenir les principes solubles (selon les cas, de quelques heures à plusieurs jours, voire semaine.

Macération : se fait avec toutes les parties de la plante, à froid dans de l'eau, boire le mélange filtré après 12 heures maximum sinon la potion rançit.

Macération glycériné (gemmothérapie) : (il est difficile d'évaluer le % de principes actifs car ce sont des préparations " maison " et que cela dépend de la quantité, du dosage, ...) Il s'agit de jeunes tissus végétaux tels que bourgeons, écorces, racines ou pousses macérés avec de la glycérine, qui sont ensuite filtrés. En général, 1/20e de leur poids de plante séche, aprés filtrage, ils sont redilués au 1/10e dans un mélange eau, alcool et glycérine.

Teinture mère :(TM) (50 à 55 % de principes actifs) macération de 3 à 5 semaines de la plante séche dans de l'alcool à 60 degré. La conservation est de 3 à 4 ans. Ce n'est pas que passé ce laps de temps la substance n'est plus bonne mais elle s'épaissit et il faut la filtrer ànouveau. Mieux vaut utiliser des plantes et écorces séches car parfois les plantes fraîches peuvent étre toxiques, et à moins d'étre un spécialiste on peut facilement se tromper. On peut mélanger plusieurs plantes ainsi que rajouter des huiles essentielles. Les teintures mères correspondent en général au 1/10e de leur poids de plante déshydratée

Distillation :(spagyrie) (75 à 80% de principes actifs) Faire fermenter la plante avec une levure et distiller. S'utilise sous forme de goutte ou de spray buccal. On peut utiliser toutes les plantes que l'on veut avec ce moyen (même celle qui sont toxiques sous d'autres formes, il semblerait que la fermentation détruise le poison). On peut l'utiliser en usage interne ou externe.

Gellule : poudre de plante avec de la gélatine. C'est une solution chère et moins efficace, de surcroît la gélatine n'est pas facilement digérable par tous. Par contre c'est pratique pour le voyage. Les gellules sont toujours composées de mono plantes.

Bains : faire un sac ( par exemple avec des langes en gaze) laisser le sachet infuser 10 à 15 minutes. Faire couler un bain et ENSUITE verser la solution préparée dans le bain.

Huile de massage : avec de l'huile d'olive (si on a pas peur de l'odeur), ou d'autres huiles végétales (ma préférée est celle de macadamia, qui pénétre bien dans la peau), aux quelles on ajoute de 5 à 10 % d'huile essentielle(s) ou de teinture(s) mère(s). Pour les ENFANTS mélanger à 5% MAXIMUM. On peut aussi acheter des bases de crémes, neutre dans le commerce ou du gel (qui a l'avantage de pénétrer plus rapidement dans la peau et de libérer plus facilement les principes actifs)

Les mesures et poids

une petite cuillère rase à 1 gr.

une cuillére à soupe 10 gr.

une poignée à 30-40 gr.

Avertissements

Certaines plantes peuvent être mortelles ! Il convient donc d'être prudent et TOUJOURS prendre conseils auprès de spécialistes (herboriste, phytothérapeute, etc.)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lavoixdesanciens.forumactif.org
Etoile du Levant
Admin
avatar

Messages : 23
Date d'inscription : 18/01/2010
Age : 69

MessageSujet: SUITE   Lun 18 Jan - 20:03

IL FAUT SAVOIR QUE POUR LES PLANTES TISANES OU LES HUILES ESSENTILLES
IL Y A TOJOURS UN DANGER POUR L'UTILISATION DONC AVANT DE FAIRE QUOI QUE CE SOIT DE TRAITEMENT MAL FAIT PRENDRE OU DEMANDER CONSEIL A SON MEDECIN CI CELUI EST POUR OU AU PHARMACIEN

MAIS JE JAMAIS UTLISER CES PLANTES OU HUILES POUR FAIRE DU MAL A VOUS ,CES REMEDES SONT LA POUR AIDER POUR A L'OCCASSION SOULAGER MAIS AUSSI POUR FAIRE DU MAL -

DONC BEAUCOUP DE PRECATIONS ......Les huiles essentielles proviennent des plantes aromatiques et sont extraites par distillation à la vapeur d'eau sauf pour les essences aromatiques qui sont extraites des agrumes par expression et ne sont donc pas des huiles mais des essences aromatiques.

Une HE est une substance aromatique, huileuse constituée de quelques composants à plus de 250 substances différentes. Les molécules contenues ont une action très large et travaillent tant sur les symptômes que sur le terrain.

Les HE ont toutes des propriétés anti-infectieuses, rééquilibrante fonctionnelle, rééquilibrante de terrain, rééquilibrante psychique, rééquilibrante endocrinienne.

Les HE sont à préférer la plupart du temps surtout contre les virus contre lesquels la médecine allopathique est pour le moins démunie.

Les vapeurs de citron tuent la majorité des bactéries et virus possibles. Son utilisation est donc idéale pour la diffusion dans les cabinet médicaux, et salle d'attente,...
Se méfier des essences de sauge, romarin, hysope, eucalyptus et marjolaine (et toutes celles contenant des cétones qui sont neurotoxiques) qui peuvent, même à faibles doses, être toxiques.

Les informations inlcuses ici ne vous dispensent pas de consulter votre aromathérapeute et/ou votre médecin...!


Distillation et extraction
Les huiles essentielles se trouvent en général dans les fleurs et les feuilles, mais on peut aussi les trouver dans les fruits, bois, écorce, racines, graines et semis. Si l'on écrase la feuille (ou partie concernée) d'une plante aromatique des petites poches vont se briser laissant s'échapper la substance aromatique. La récolte se fait au meilleur moment en fonction des substances que l'on veut extraire et des conditions extérieures (climat, moment de l'année,...) car la plante ne développe pas les même composants selon la période de l'année. Pour définir une huile essentielle de qualité, la distillation est importante aussi.

A noter : les huiles essentielles déterpénée NE SONT PAS utilisées en aromathérapie vu leur dépréciation de qualité, ainsi que les huiles essentielles (absolue) extraites avec des solvants (boulot blanc, ...) car ils en résultera des résidus impropres à une utilisation thérapeutique


Comment utiliser les huiles essentielles
On peut utiliser les huiles essentielles en gouttes buvables, en gelules, en suppositoires et ovules, en bains, mélangées à des huiles végétales ou lait de massage à raison de 10% d'huiles essentielles et 90% d'huiles végétales.

Les gouttes buvables, gelules, suppositoires et ovules sont prescrites par un aromathérapeute et fabriquées par votre pharmacie ou par un laboratoire spécialisé.

Avantages et désavantages des différentes utilisations
Par la peau :

On peut appliquer les huiles essentielles par voie percutanée :

C'est l'un des usages le plus pratique des huiles essentielles. De plus, la résorption percutanée des huiles essentielles a lieu très rapidement. En quelques minutes elles sont dans le sang. Et entre 5 minutes et 2 heures après l'application, on les trouve présente dans l'air expiré.

Attention toutefois à l'huile essentielle utilisée, en effet, certaines sont très irritantes pour la peau, les muqueuses et provoquent des brûlures terribles.
Evitez tout contact avec les yeux, oreilles, ... Et si jamais cela devait arriver, surtout utiliser de l'huile végétale (olive, tournesol,... ce que vous utilisez pour votre salade ira très bien) pour rincer (Et surtout pas de l'eau...)

Application d'huile essentielle sur une région déterminée et dans un but précis

Sur la colonne vertébrale pour apaiser le système nerveux (Citrus reticulata, Lavendula officinalis, Citrus divers,...)

Sur le thorax, pour agir sur les bronches avec des huiles essentielles riches en cinéol (Eucalyptus radiata ou globulus) ou autres molécules bénéfiques (Myrtus Communis, ...)

Pour agir sur les organes internes, placer le mélange composé d'HE activatrices des fonctions digestives (Rosmarinus Officinalis, Cinnamumum Verum,...) ou antispasmodique (Fagara Spicata, ...) sur l'abdomen

Pour apaiser l'anxiété et réguler l'activité sympathique placer le mélange composé d'esters et éthers sur le plexus solaire (Picea Mariana).

Pour activer les fonctions cortico-surrénales frictionner la région avec des HE positivantes riches en terpènes (Pinus Sylvestris, ...)

Dans les cas d'infection/inflammation placer les HE sur la gorge et la nuque (Bois de Rose, ...)

Dans les cas de céphalées et de migraines les tempes, le front, les lobes d'oreilles et la nuque seront nos points d'actions avec des HE comme Mentha Piperita, Lavendula angustifolia, Ocimum Basilicum, Citrus Limon, ...

Par voie orale :

Bon, soyez averti... Avaler des huiles essentielles relève du parcours du combattant. Il faut avouer que c'est très fort, et vraiment pas bon du tout...
Mais quand il y a urgence, on peut les absorber mélangée dans un excipient (Disper, Labrafil, Huiles végétales, Miel,...) avec une efficacité plus puissante que par voie percutanée.

Pour les traitements à moyen et long terme, les laboratoires spécialisés vous préparent des préparations en gelules.

Propriétés des huiles essentielles
Index des huiles essentielles et de leurs propriétés thérapeutiques des huiles essentielles
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lavoixdesanciens.forumactif.org
 
CE QUE J'AI TROUVE POUR LES HUILES ESSENTIELLES et LES PLANTES
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Les 10 huiles essentielles indispensables pour l'hiver
» Les huiles essentielles !!!
» Quelles huiles essentielles pour quel type de peau?
» Quelles huiles essentielles pour affronter l’automne ?
» les huiles essentielles pour le ménage.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Etoile du Levant :: FORUM DE ETOILE DU LEVANT :: PROPOSITION :: DISCUTIONS-
Sauter vers: